mar. Oct 26th, 2021

Les températures moyennes dans le monde ne cessent d’augmenter depuis la Révolution Industrielle. Le réchauffement climatique est un phénomène qui touche tous les pays. En effet, les équilibres météorologiques et les écosystèmes sont modifiés. D’une manière générale, ce sont les émissions de gaz à effet de serre qui sont d’origine humaine qui influent sur le climat. Ces émissions sont principalement dues à la production d’énergie et à la production carburant pour les transports. Comment réduire les émissions de gaz à effet de serre ?

Changer de mode de transport

D’une manière générale, les transports sont l’un des principaux consommateurs d’énergie. Il s’agit de l’une des principales causes du réchauffement climatique. En France, le transport représente 27 % des émissions de gaz à effet de serre selon le ministère de la transition écologique et solidaire. Pour préserver l’environnement, il est conseillé de changer son mode de transport. Évitez au maximum de choisir de conduire des véhicules particuliers lorsque vous vous promenez en ville ou lorsque vous vous rendez au travail.

La voiture peut être remplacée par d’autres solutions comme les transports en commun, le vélo ou même le covoiturage. Pour les petits trajets en ville, évitez les déplacements motorisés et privilégiez la marche à pied ou bien le vélo. De plus, ces solutions permettent de réaliser des économies. Si vous comptez faire des trajets nationaux, préférez le train plutôt que l’avion. En plus d’émettre beaucoup plus de gaz à effet de serre que le train, l’avion consomme également du kérosène. Il consomme aussi des traînées de condensation qui contribue au réchauffement de la surface de la planète.

Changer son mode d’alimentation

Quelques gestes au quotidien permettent de réduire les émissions de gaz à effet de serre. C’est le cas, par exemple, des nouvelles habitudes d’alimentation. En effet, cela permet de réduire la déforestation, la consommation d’eau, mais également l’émanation de CO2. Vous pouvez, par exemple, réduire ou même supprimer votre consommation de viande. L’élevage des animaux passe par l’usage massif de terres, le gaspillage massif de l’eau et la production de gaz à effet de serre. À titre d’exemple, sachez que la production d’un kilo de boeuf nécessite près de 15 000 litres d’eau, un kilo de porc nécessite 4 900 litres d’eau et un kilo de poulet près de 4 000 litres d’eau.

Pensez à privilégier les aliments de saison et qui n’ont pas été cultivés sous serre chauffée. Vous participerez ainsi à réduire l’impact de l’agriculture sur le climat. Préférez aussi des produits de certifiés avec un label agriculture biologique. Ce type d’agriculture réduit les émissions de gaz à effet de serre et interdit l’utilisation des produits comme les pesticides et les OGM. Toujours côté alimentation, préférez manger des produits qui sont produits localement. Cela réduit le nombre d’intermédiaires et diminue, ainsi, les transports polluants.

Rénover sa maison de façon plus écologique

Afin de réduire son empreinte écologique, il est aussi conseillé de rénover sa maison de façon écologique. Une maison écologique respecte l’environnement et le milieu naturel. D’une manière générale, il est conseillé d’avoir une bonne isolation, un mode de chauffage écologique et une bonne qualité de l’air intérieure. Effectuer des travaux de rénovation permet de moins payer des frais qui sont liés à l’énergie, de diminuer son empreinte écologique, mais aussi d’augmenter la « valeur verte » de votre habitation.

Vous souhaitez vous lancer dans votre projet ? Pensez à renforcer l’isolation de votre maison avec des matériaux recyclés. Il est aussi recommandé de recourir aux énergies renouvelables pour le chauffage, et de choisir des matériaux écologiques pour la couverture de son toit. Outre la rénovation de votre maison, quelques gestes simples contribuent à réduire votre consommation de l’électricité. Vous pouvez par exemple, adapter la puissance de votre éclairage en fonction de vos besoins, laver à basse ou moyenne température, ou bien acheter de l’électricité verte.

By Damien